Warning: Wrong parameter count for clearstatcache() in /home/site2461/web/www/ecrire/inc/flock.php on line 464
[Skillway] Histoire de la formation continue
[Sommaire][Ressources][Plan du site]
Recherche

Histoire de la formation continue

Ancien régime

Depuis le XIIe siècle, la formation est dévolue aux différentes corporations, c’est le compagnonnage.

Révolution française

Les écoles techniques supérieurs créées sous l’Ancien Régime subsistent

- 17 juin 1791 : loi Le Chapelier qui interdit tout groupement patronal et ouvrier et met donc un terme à la formation professionnelle.

- avril 1792 : rapport Condorcet, L’organisation générale de l’instruction publique, reconnaissant une finalité civique à l’éducation.

- En pleine terreur, membre du comité d’instruction publique, l’abbé Grégoire fonde, le 10 octobre 1794, le Conservatoire des Arts & Métiers. Il souhaite réunir le matériel scientifique afin de le protéger des terroristes et des vandales. Tout d’abord lieu de démonstration, il devient en 1819 un lieu d’enseignement public.

Monarchie de Juillet

- 1830 : face à la misère sociale et au mépris de la bourgeoisie des communes françaises organisent des cours du soir d’enseignement général pour les ouvriers.

- 1833 : généralisation des cours du soir par la circulaire du ministre François Guizot. En 1869 on dénombrera au total 793 000 auditeurs pour 33 000 cours.

Troisième république

- 28 mars 1882 : lois Jules Ferry sur l’obligation, la gratuité et la laïcité de l’enseignement primaire (6 à 13 ans).

- 1893 : les écoles pratiques de commerce et d’industrie sont fédérées par le Ministère du Commerce. Elles avaient émergées du fait d’un désintéressement de l’Etat pour la formation professionnelle.

- 27 juillet 1919 : loi Astier imposant des cours professionnels gratuits pour les ouvriers de moins de 18 ans pendant le temps de travail.

- 1925 : instauration de la taxe d’apprentissage (0,20% de la masse salariale).

- 1934 : création des comités pour la formation professionnelle des chômeurs.

- 1935 : financement par l’Etat des centres de formation professionnelle des jeunes chômeurs (CFPJC). Le premier centre est mis en place par L’Union patronale des métaux et de la mécanique. C’est aussi le début de la formation professionnelle accélérée qui donnera naissance aux centres de formation professionnelle accélérée (CFPA).

Quatrième république

- 1946 : unification des structures de formation pour adulte qui deviendra l’AFPA en 1966.

Cinquième république

- 1963 : création du fonds national de l’emploi (FNE) qui sera un moyen de financer la formation professionnelle.

A la suite de mai 68, il apparaît important de mettre en place un véritable politique de la formation professionnelle. Un premier accord national et interprofessionnel, signé le 16 juillet 1970, servira de base à la loi du 16 juillet 1971 sur la formation professionnelle.

La loi de 71 :

  • instaure le congé CIF (congé individuel de formation)
  • oblige les employeurs de plus de 10 salariés de participer au financement de la formation continue.
  • met en place les fonds d’assurances formation.


Poster un nouveau commentaire

[Crédits]- [Admin.] - [Plan du site]