[Sommaire][Ressources][Plan du site]
Recherche

Intelligences multiples

Howard Gardner (psychologue cognitiviste américain) en observant des populations d’enfants "hors normes" (enfants prodiges, idiots-savants, autistes, etc ...) ou en travaillant sur des lésions cérébrales rejette l’idée que l’on puisse mesurer l’intelligence (QI) de façon pertinente.

Auprès de ce type de population, il réalise qu’il est difficile d’expliquer ces comportement "hors norme" à l’aide d’une conception unitaire de l’intelligence. Dans le souhaite d’organiser ces connaissances empiriques tirées de ses observations, Gardner va définir sept types d’intelligence. Son but n’est pas d’apporter une classification qui se voudrait définitive mais plutôt de démontrer la nature plurielle de l’intellect.

Il n’y a pas un ordre prioritaire à l’exception des deux premières. En effet nous considérons souvent comme marque d’intelligence ce qui est de l’ordre du langage ou d’une logique mathématique.

L’intelligence langagière

- T.S. Eliot qui a dix ans créa la revue Fireside dont il était l’unique rédacteur et fabriqua en 3 jours 8 numéros complets.

- La forme le plus accomplie est celle du poète.
- Marque d’intelligence pour la psychologie traditionnelle.

L’intelligence logico-mathématique

- Barbara McClintock (prix Nobel de médecine) qui dans les années lors d’expérience sur la stérilité du pollen connaît la réponse avant d’en faire la démonstration.

- Aptitude à la logique, aux mathématiques et aux sciences en général. C’est souvent une intelligence non-verbale.
- C’est la base des tests de QI, l’archétype de l’intelligence brute.

L’intelligence spatiale

- La navigation dans les îles Carolines se fait sans instruments. Le navigateur cartographie la position des îles dans sa "représentation mentale du voyage".

- Capacité à agir dans un univers spatial en s’en construisant une représentation mentale.
- Les aveugles illustrent la distinction entre intelligence spatiale et perception visuelle. Ils peuvent reconnaître des formes en passant la main sur un objet et en traduisant ce mouvement en une durée qui lui donne une dimension.

L’intelligence musicale

- A trois ans Yehudi Menuhin lors d’un concert de violon exigea d’apprendre cet instrument. A dix ans, Menuhin était un concertiste international.

- Puissante réaction à des sonorités précises et utilisation comme système de notation musicale, un système symbolique et clair.
- Mozart, Bernstein.

L’intelligence kinesthésique

- Babe Ruth, à quinze ans, en gravissant le monticule du lanceur prend conscience qu’il est un lanceur et qu’il lui est "naturel" d’éliminer les batteurs.

- Capacité à résoudre des problèmes ou à produire des biens en utilisant tout ou partie de son corps
- Les formes accomplies se retrouvent chez les danseurs, athlètes, chirurgiens, artisans.

L’intelligence interpersonnelle

- Anne Sullivan, sans formation particulière, a l’intuition des capacités de Helen Keller, enfant sourde-muette et aveugle, âgée de 7 ans. A fort d’attention au bout de deux semaines la personnalité de la petite fille se transforme et elle progresse très vite.

- Capacité à comprendre les autres, ce qui les motive, comment ils travaillent, comment agir sur eux. C’est repérer ce qui distingue les individus et en particulier les différences d’humeur, de tempérament, de motivation et d’intention.
- Cette forme d’intelligence se retrouvent chez les vendeurs, les politiciens, les enseignants, les gourous.

L’intelligence intrapersonnelle

- Virginia Woolf dans Instants de vie décrit tel un journal intime les éléments quotidiens de la vie. Elle montre une très grande connaissance introspective de soi : l’expérience de ses émotions, la capacité à les différencier, puis à les nommer, à en tirer des ressources pour orienter et comprendre son comportement.

- Faculté de se former une représentation de soi précise et fidèle et de l’utiliser efficacement dans la vie.

Conclusion

Au delà de la simple classification, ce qu’il faut retenir c’est que l’intelligence est plurielle et que par conséquent nous n’apprenons pas tous de la même façon.

Juger quelqu’un par le simple filtre des intelligences langagières et logico-mathématiques pervertit même l’idée d’évaluation.


Poster un nouveau commentaire

[Crédits]- [Admin.] - [Plan du site]